Culture

Before I fall, une déception

Il y a quelques temps au Leclerc multimédia de ma ville, j’étais tombée sur le livre Before I Fall (Le dernier jour de ma vie en français) écrit par Lauren Olivier. Autant vous dire que c’est la couverture qui m’a donné envie de le lire et de l’acheter. Mais bon, j’avais déjà une pile de livres à lire et puis les romans ont quand même un certain prix. C’est dimanche dernier, en cherchant un film sur internet, que je suis tombée sur l’adaptation du roman au cinéma et j’ai décidé de le regarder en espérant que malgré mes goûts compliqués, il me plaise.

h52aobzy

 

Résumé

Samantha Kingston, une adolescente de terminale, se rend compte qu’elle est condamnée à revivre le dernier jour de sa vie jusqu’à ce qu’elle fasse les choses correctement.

Difficile de faire plus court en matière de résumé. Simple, rapide et accrocheur, il donne un avant goût de ce qui peut maintenir le film du début à la fin. Au delà de la couverture (ce qui peut paraître ridicule), c’est cette intrigue qui m’avait plu en magasin et qui m’a motivée pour regarder le film.

 

Mon avis

Dès les premières minutes je me suis dis: « oh non, le film va être barbant ». Mais comme je n’aime pas arrêter films, musiques ou séries en plein milieu, sans prendre la peine d’aller jusqu’au bout, j’ai continué. Le début est simple: un bande de 4 filles pas forcément super sympas, un cliché typiquement américain (je ne conseille donc pas le film à Limistic ahah) et des voix françaises qui font juste mal aux oreilles. À part ça, tout allait bien.

En sachant de quoi parle le film, on s’attendait forcément à voir une journée en boucle et le début s’est trouvé être un peu longuet jusqu’à ce fameux jour. Mais une fois qu’il est arrivé, on voulait juste en terminer à cause de cette vague impression qu’il tournerait en rond et serait juste ennuyeux.

Au delà de ces aspects plutôt négatifs, il s’est avéré que le film avait un fond plutôt touchant, intéressant et avec certaines scènes qui pouvaient émouvoir plus que d’autres. Comme de plus en plus de films et séries aujourd’hui (CyberBully, Thirteen Reasons Why), Before I fall parle en réalité du harcèlement d’une jeune fille un peu différente des autres et menée en bateau par son ancienne meilleure amie. Le rôle de l’héroïne principale, qui au début participe à ce harcèlement, est donc de revivre le même jour jusqu’à ce qu’elle comprenne ses erreurs et sauve cette jeune fille prénommée Juliette.

« Si j’étais condamnée à vivre le même jour encore et encore, j’allais en faire un jour qui en vaudrait la peine. Mais pas seulement pour moi. »

 

Globalement, si vous êtes adeptes des films clichés à l’américaine ou des films pour adolescents, celui-ci est pour vous. Néanmoins si vous recherchez quelque chose de plus travaillé et de plus profond, tournez vous vers quelque chose d’autre, ça vous rendra service. 

Note: 6/10

 

Merci de m’avoir lu jusqu’ici et n’hésite pas à me rejoindre sur les réseaux sociaux: FacebookTwitterInstagram.

Laisser un commentaire